Saturday, February 1, 2014

Il était une fois une souris qui vivait dans un petit trou du mur dans la cuisine d’une ferme. Un matin, alors qu’elle observait la pièce de son abri, elle aperçut le fermier et la fermière en train d’ouvrir un colis qu’ils venaient de recevoir. Quelle nourriture doit-il y avoir dans ce colis, se demanda la souris? Mais quel choc quand elle découvrit que le paquet contenait une trappe à souris.

Elle couru vite à la Grange pour avertir tous les autres animaux : Il y a une trappe à souris dans la maison! Il y a une trappe à souris dans la maison! Le poulet caqueta, se gratta le dos et dit : Souris, je comprends que ce soit un problème pour toi, mais cela n’a aucune conséquence pour moi, ça ne me dérange pas! La souris se tourna donc vers le cochon et s’écria : Il y a une trappe à souris dans la maison! Il y a une trappe à souris dans la maison! Le cochon se montra compatissant et dit : je suis très peiné pour toi, Souris, mais je ne peux rien faire si ce n’est de prier. Sois assuré que je prierais pour toi. La souris s’avança donc vers la vache en clamant : Il y a une trappe à souris dans la maison! Il y a une trappe à souris dans la maison! Désolée pour toi, répondis la vache, mais ça ne me concerne pas!

C’est ainsi que la souris rentra dans son trou, effrayée et bien découragée d’avoir à affronter seule la trappe à souris des fermiers.

Dans la nuit qui suivit, un bruit étrange fut entendu dans la maison, un bruit qui ressemblait à celui que fait une trappe à souris quand elle se referme sur sa proie. La femme du fermier se leva pour aller voir ce qui avait été attrapé, mais dans l’obscurité, elle ne vit pas que c’était la queue d’une vipère qui s’était fait prendre et se fit mordre par le serpent affolé. Alerté, le fermier transporta d’urgence sa femme à l’hôpital le plus proche, où elle fut mise en soins intensifs.

Quelques temps plus tard, la femme du fermier put rentrer à la maison, mais elle était encore très faible. Or, dans les campagnes, il est de tradition de donner aux convalescents une soupe au bouillon de poulet. Le fermier alla donc chercher sa machette et trancha le cou du poulet avant de le cuisiner en bouillon pour sa femme.

Cependant sa femme ne se rétablissant pas, le fermier dû appeler ses voisins pour l’aider dans le travail à la ferme. En compensation, il égorgea le cochon pour leur offrir un bon repas. Hélas, la femme du fermier finit par mourir, et pour le jour des obsèques, où toute la famille et les voisins étaient conviés, le fermier abattit la vache pour le banquet des funérailles.

La souris surveillait tout ce va-et-vient par la fente du mur en ressentant une grande tristesse.

Le message de ce récit est au cœur de notre mission à House of Mercy Children’s Home, Lagos (HOM).

Dans notre monde d'aujourd'hui, beaucoup d'enfants sont confrontés à la maltraitance infantile, au mariage des enfants, au travail des enfants, au trafic d’enfants, au trafic d’organes, au tourisme pédophile et à une pléthore d'autres problèmes et il est facile de dire: "Cela ne me regarde pas!"

Par le biais de nos différents projets, nous voulons que les enfants sachent que lorsqu’ils sont confrontés à la souricière, ils ne sont pas seuls.

Nous sommes là pour les enfants qui n'ont personne vers qui se tourner et nous nous efforçons d’œuvrer pour la cause des enfants qui souffrent dans notre monde.

Chez House of Mercy Children’s Home, Lagos, Nigeria (HOM), nous prenons très au sérieux la maxime que la protection de l'enfance est l'affaire de tous. Les citoyens préoccupés peuvent jouer un rôle primordial dans la prévention de la maltraitance des enfants en signalant les cas d'enfants maltraités, en contribuant à sensibiliser l'opinion publique à la question de la maltraitance des enfants, en prenant des mesures pratiques pour lutter contre l'abus des enfants tout en plaidant en faveur de la protection des enfants et les systèmes requis pour renforcer la protection de l'enfance.
 
Bunmi Awoyinfa
House of Mercy Children's Home, Lagos (HOM) est une organisation caritative qui est activement impliquée dans diverses activités sociales en faveur des enfants des rues, des enfants chiffonniers et des enfants mendiants. Nos actions comprennent la distribution de repas et de vêtements gratuits aux enfants démunis; le parrainage scolaire pour les enfants mendiants et l'établissement d'une maison d'accueil de type familial pour les filles et les garçons à risque. Dans la limite des fonds disponibles, nous venons en aide aux enfants en situation d’urgence à travers l’Afrique. www.homchildrenshome.org
La Convention relative aux Droits de l’Enfant

No comments:

Post a Comment